Image par défaut
Image par défaut
Image par défaut
Image par défaut


La création d’une résidence autonomie est bien le projet phare de cette mandature. En cette rentrée 2019, le projet est acté et ambitionne d’être livré pour le printemps 2023. 

La municipalité s'est engagée dès 2015 dans une réflexion autour du projet de création d'une Résidence Autonomie, répondant à une volonté politique forte en direction du bien-être de ses seniors. Les objectifs d’un tel projet sont de pouvoir préserver l’autonomie, d’adapter de manière globale la société au vieillissement, d’accompagner les personnes individuellement, de prévenir l'isolement ou encore de favoriser le lien social et intergénérationnel ainsi que la solidarité. 

Ce mode d'habitat propose une transition entre le domicile et l'EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) pour des seniors autonomes (d'autant que la commune ne possède aucune structure de cette nature), un logement adapté à leur niveau d'autonomie et à leurs moyens financiers et des services à la demande (restauration, animations, sécurité, buanderie, services habituels extérieurs tels que portage de repas, aide-ménagère, etc.).

Séniors accueil.png


Tout au long de cette réflexion et de ces différentes étapes nécessaires à la mise en œuvre du projet, la Ville a souhaité s'appuyer sur l'expérience et l'expertise de l'association APALIB, membre du réseau APA, acteur majeur de l'économie solidaire et sociale dans le Haut-Rhin et reconnu de mission d'utilité publique. Cette dernière a d’ailleurs obtenu l'agrément du Conseil Départemental pour l'obtention du « label Résidence Autonomie » qui permettra le versement du forfait autonomie, destiné à financer des actions d'animation pour le maintien de l'autonomie des résidents.

Pour parvenir à la réalisation d’un tel projet, la ville a fait le choix le 27 juin dernier de confier la construction du bâtiment (maîtrise d’ouvrage) au bailleur social Habitats de Haute Alsace (HHA) et de confier la gestion opérationnelle à l’association APALIB en lien et rapport avec son expertise dans ce domaine. 

Cette résidence à proximité imminente du Centre-ville (accès par la rue de Staffelfelden dans le secteur du Hohmatten) comprendra 35 logements (25 T2 d’environ 45/50 m² et 10 T3 d’environ 60 m²). En outre, chaque logement comprendra une terrasse ou balcon, une cuisine et une salle de bains équipées parfaitement adaptées aux normes pour les personnes à mobilité réduite. Il convient de préciser que ces logements seront uniquement proposés à la location.

Par ailleurs la municipalité et l’association Apalib ont souhaité concentrer leurs efforts sur la proposition d’une offre domotique sans égal. « Tout a été pensé et réfléchi pour l’adaptabilité des seniors résidents et faire de cette résidence un véritable lieu de vie » a indiqué Jean-Marie FENGER, l’adjoint en charge de ce projet. En effet, les T2 proposeront des sols connectés qui alerteront et préviendront les secours en cas de chute inopinée. Sans être une liste exhaustive, l’ensemble des appartements bénéficieront également de sols antidérapants, de poignées de portes incurvées (pour ne pas se prendre dans les vêtements), de volets à fermeture automatique par télécommande ou encore d’interrupteurs abaissés pour un plus grand confort des occupants notamment ceux en fauteuil roulant.   

Cette résidence autonomie sera formée de trois bâtiments (de deux étages chacun), disposés en étoile. L’un d’entre eux abritera les services communs : salle de réunion, salle de restauration, bureaux, sanitaires, accueil possible des professionnels de santé, buanderie, bibliothèque, bureau de la gérante animatrice, etc. 

Disposant de nombreuses parcelles de terrain, la commune en a acheté d’autres pour réunir une emprise foncière de 1,15 ha nécessaire au projet, dont le coût est estimé à 5,3 M€ à charge exclusive du bailleur social HHA. 
Les acquisitions et valorisation de ces terrains, d’un montant de 246 437 € engagées jusqu’alors par la ville seront remboursées à la ville par leur vente à HHA, pour le prix de 300 000 €. 

Yves Goepfert, le maire précise que «  le choix du bailleur social s’est porté sur la candidature de HHA car bien que proposant des prestations relativement similaires face à son concurrent DOMIAL, nous avons su apprécier de HHA une proposition architecturale attractive et agréable qui a respecté l’ensemble de nos préconisations. On y retrouve un esprit pavillonnaire des cités minières et de « village ». Cette proposition confère une dimension intime, conviviale, une atmosphère sécurisante et chaleureuse au bâtiment et à son environnement. Ce critère a été prédominant car il nous faut penser l’avenir et privilégier la qualité de vie. »

Par ailleurs, l’opération sera accompagnée de la construction, à proximité de la résidence, de trois immeubles, de dix logements chacun, qui seront proposés à de jeunes ménages et, pour l’un des immeubles, à des seniors. Le tout en accession sociale à la propriété via un dispositif de prêt social location-accession (PSLA). 

« Une fois encore, cette proposition est novatrice et favorise la mixité intergénérationnelle. Aux côtés de nos seniors, il s’agit de pouvoir offrir la possibilité à de jeunes Wittelsheimois de devenir propriétaires de leur logement. C’est de notre responsabilité d’élu de penser à ces nouvelles générations en leur permettant de s’implanter ou de rester au sein de notre Ville tout en profitant de nos services, de nos équipements sportifs et de loisirs ou encore de nos infrastructures scolaires de qualité » a conclu Jean-Marie Fenger, l’adjoint au cœur dans l’aboutissement du projet.

Le Hameau d_Amélie.png
ARTICLE 03-12.jpg